par Sébastien Lamy
publié le

Modifions le carrefour Alsace-Lorraine !

Notre association revendique une modification du carrefour Alsace-Lorraine (carrefour fraichement refait pour le passage du BHNS). Plus généralement, la multiplication des voies voitures aux abords des intersections, c’est pas chouette pour les vélos. Vous pouvez lire notre constat aux abords de ce carrefour, mais aussi notre proposition. Nos revendications ont été transmises à la mairie et aux services techniques.

Sur ce carrefour, nous avons mené une opération protège ta bande. Mais aussi, pendant deux couples de vendredi, nous avons mesuré le débit de voiture à l’heure de pointe au rond point qui relie Alsace-Lorraine à Honoré Baradat et Cazaubon-Norbert.

  • Un vendredi matin à l’heure de pointe, nous mesurons le débit sans rien faire. Nous comptons toutes les voitures qui rentrent sur le rond point.
  • Le vendredi suivant à la même heure nous supprimons les dédoublements de voie voiture et nous observons le nouveau débit.

Pour bloquer les voies inutiles, nous avons fait appel à Gandalf le 29 mars,

et à un Storm Trooper le 12 avril.

La force est dans les mollets!

France 3 et la république étaient présents pour couvrir le dernier vendredi.

Résultats : 1893 véhicules/heure accèdent au rond point avec toutes les voies disponibles, et 1806 véhicules/heure en supprimant les dédoublements de voies, soit une réduction du débit de 4,5%.

Au delà de ces chiffres, nous avons observé que la suppression des dédoublements ne change que de façon très minime la longueur des bouchons. Le facteur déterminant est en fait le blocage du trafic par le feu rouge destiné à laisser passer le Fébus en priorité. Et l’auto-solisme.

À l’heure ou la Solution Vélo apparait comme une réponse évidente aux problèmes de santé, de pollution, de changement climatique, de bruit, d’encombrement de l’espace public, de crise énergétique et à la nécessité d’apaisement, il est indispensable de commencer à contraindre les déplacements automobiles tout en offrant des conditions très favorables à la pratique cyclable.

Si on y réalise un aménagement très favorable au vélo, il est à parier que le trafic global à ce rond point augmentera, avec une part beaucoup plus importante de trafic vélo1. Parmis les 55% des habitants de l’agglo faisant moins de 10km par jour, beaucoup aimeraient se mettre au vélo2. Il faut leur offrir la place et la sécurité nécessaires.