par Hervé Laurent
publié le

Zone 30 sauf vélo

Certaines communes rechignent encore à généraliser le Double-Sens Cyclable en zone 30, pourtant imposé par la loi depuis plus de 10 ans. Alors qu’il est un outil facile et très efficace pour développer le déplacement à vélo.

C’est le cas notamment de la Ville Lescar et de la Ville de Lons, dont nous conseillons pourtant les quartiers résidentiels en zone 30 et les centre-villes comme alternatives sûres à la route de Bayonne au fort trafic motorisé.

A Lescar, les rues du Bialé et du Hiaa sont toutes deux en sens unique Est-Ouest. Comment faire alors pour entrer à vélo dans la cité depuis l’avenue Gaston Phoebus ?

Nous signalions déjà ces aberrations dans un autre article

A Lons, le carré infernal des rues Georges Lassales, rue des Ecoles, rue de la Mairie et rue du Souvenir impose aux cyclistes d’importants détours pour les transits Est-Ouest et inversement. Notamment pour transiter du Chemin de Lons vers le Chemin des Vignes, ou de l’avenue de Pau vers la section Ouest de la rue du Souvenir.

Les mêmes questions reviennent sans cesse : Les aménageurs qui œuvrent dans ces communes ont-ils des notions de déplacement à vélo ? Les communes de l’agglomération partagent-elles toutes le même objectif communautaire et national de multiplier par 3 la part modale du vélo d’ici 2024 ? Comme annoncé par la Direction des Mobilités lors des derniers Rendez-vous de la Mobilité, rappelons que “70 à 90 % des voies ont vocation à être circulées à 30 km/h ou moins”. Il s’agit donc de connaître les règles qui s’appliquent à de tels aménagements.

Note : cet article est une copie d’un post sur notre page facebook