Jeanne Dalbret

Un temps magnifique pour cette balade du premier dimanche de novembre. L’occasion pour les treize cyclistes matinaux de passer par le collège Jeanne d’Albret pour observer l’aménagement pitoyable réalisé à la va-vite suite à l’action de “Ville Partagée” à la rentrée. On comprend que même aux abords d’un collège où passent des enfants par centaines, les piétons et les cyclistes sont méprisés pour donner toute la place à l’automobile reine (ndlr: reine de la pollution et de la sédentarité).
Lire la suite...

par Sébastien Lamy, publié le