par Sébastien Lamy
publié le

14 juillet Mordor cyclable

Nous avons reçu un mail d’une cycladine nous relatant les incidents qu’elle a subit lors de sa traversée du pont du 14 juillet, itinéraire qu’elle prend très frequemment. Nous retranscrivons ici sa lettre :

Incidents rue du XIV juillet.

En balade à vélo avec mon fils de 5 ans sur son propre vélo (gilet et casque fluos) et mes jumeaux de 2 ans dans la carriole attelée (signalée par un fanion orange), nous arrivions de la rue Roussille. Alors que nous nous apprêtions à prendre la pente, sur la bande cyclable de la rue Roussille qui longe la boulangerie Jaubert, nous avons dû mettre pied à terre: trois véhicules étaient garés sur ladite bande. Impossible de prendre le trottoir d’en face, trop étroit pour la carriole. Difficile de remonter la rue par son milieu, puisqu’elle est à sens unique et que des voitures ne cessent d’arriver de la rue du XIV juillet, depuis la droite ou la gauche. Je bloque la circulation en faisant signe à une voiture de nous laisser monter à pied en longeant les véhicules stationnés. Arrivés sur la rue du XIV juillet, nous la traversons sur le passage piétons, toujours à pied, et tournons à gauche vers le pont juste avant le trottoir d’en face, pour nous mettre dans le sens de la circulation. Là, une voiture avance droit sur mon fils, qui avançait à pied à ma droite, tout près de moi. Je hurle, le conducteur pile. Mon fils a dit : “j’ai senti le pneu sur mon pied mais ça ne m’a pas fait mal”.

Edit du 15 octobre: Ce post facebook de notre asso fait écho sur le sujet

Comme rappelé lors de notre vélorution pour la planète, le pont du 14 juillet et ses alentours ressemblent à un Mordor cyclable. Aussi hostile que le suggère l’image d’en-tête de cet article. Ce pont et ses abords représentent pourtant une connexion cruciale entre de nombreux itinéraires cyclables.

Notre association propose de réserver ce pont ancien et central aux piétons, vélos et bus, comme cela a pu se faire avec le pont de pierre à Bordeaux. Il y aurait alors une véritable incitation à utiliser les mobilités douces à Pau.